KATRE

Photographe & Street Artiste

En 1993, Katre se fascine pour les lieux à l’abandon. C’est pour l’artiste l’occasion d’amener une réflexion sur l’occupation des territoires en milieu urbain. En 2005, il publie un livre compilant ses photographies d’interventions artistiques dans les friches industrielles (et celle d’autres artistes urbains ayant la même passion), Hors du temps (aux éditions Colorszoo), suivi par un second volet en 2013 aux éditions Pyramyd. En atelier, Katre sérigraphie ses clichés noir et blanc sur toile pour y peindre ensuite une lettre de couleur vive – souvent la lettre K de son nom – assimilable à des traits explosifs de vitesse. L’œuvre finale, complexe, se caractérise par une composition dynamique et contrastée, les flashs de couleurs se confondant avec les gravats et barres métalliques des lieux photographiés, eux bien réels. Aluminium brossé, bois de récupération, verre sont les nouveaux supports exploités par l’artiste à l’aide de traits et de tags à l’acide. Katre s’amuse des supports et du volume en proposant des installations où se mélangent photographie, peinture, néons, sangles et gravas afin de proposer au spectateur une immersion dans son univers.